Valeur

Posté le 28 février, 2010 dans Textes

Je considère comme une valeur toute forme de vie, la neige, la fraise, la mouche.

Je considère comme une valeur le règne minéral, l’assemblée des étoiles.

Je considère comme une valeur le vin tant que dure le repas, un sourire involontaire, la fatigue de celui qui s’est donné sans réserve, deux vieux qui s’aiment.

Je considère comme une valeur ce qui ne vaudra plus rien demain et ce qui ne vaut pas encore grand chose aujourd’hui.

Je considère comme une valeur toutes les blessures.

Je considère comme une valeur le fait d’économiser l’eau, de réparer une paire de chaussures, de se taire à temps, d’accourir à un cri, de demander la permission avant de s’asseoir, d’éprouver de la gratitude sans se souvenir pour quoi.

Je considère comme une valeur le fait de savoir où est le nord dans une pièce, comment s’appelle le vent qui fait sécher le linge.

Je considère comme une valeur le voyage du vagabond, la clôture de la moniale, la patience du condamné, quelle que soit la faute.

Je considère comme une valeur l’usage du verbe aimer et l’hypothèse qu’il existe un créateur.

De toutes ces valeurs, il y en a beaucoup que je n’ai pas connues.

Erri De Luca

traduit de l’italien par marieclaude

Leave a Reply




XHTML::
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>