A Tucson, the gun show must go on

Posté le 7 février, 2011 dans Massacres et attentats

Fusillade ou pas, le gunshow “Crossroads of the West” continue. C’est la grande foire aux armes à Tucson. Aucune raison de reporter. A l’ouverture, samedi, les organisateurs ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes de la tragédie. Et on peut verser son obole à la sortie “pour les familles des victimes”.

Il est encore trop tôt pour faire le bilan mais les ventes s’annoncent bonnes, compte tenu de l’augmentation du nombre de participants. Comme l’a expliqué un acheteur à CNN, de toute évidence, “il y aura plus d’armes dans l’Arizona à la fin du week-end qu’en début de semaine”.  Au début de la semaine, il y a eu une petite ruée sur les Glock à magasin élargi (31 coups) de peur que la législation ne change. Mais la gouverneure de l’Arizona ne juge pas nécessaire de modifier les textes. Le seul débat à prévoir porte sur l’autorisation des armes sur le campus de l’université. Les élus devaient justement se saisir de la question dans les semaines qui viennent.

Pourquoi tant d’armes ? Pour se protéger, disent les visiteurs du Gun show.
Mais dans le cas de la fusillade du Safeway (1), le témoignage d’un client est venu jeter une lumière différente sur cet argument.
Joe Zamudio, 24 ans, avait sur lui le pistolet qu’il porte dès qu’il va quelquev part (même pour acheter un paquet de cigarettes), quand il a entendu les tirs.
“Shooter, shooter”, criaient les gens pour mettre en garde les passants.
Il a vu un jeune homme, à terre, et un homme âgé, avec une arme en mains. Il a débloqué la sécurité de son pistolet et se préparait à tirer.
Heureusement il a eu un instant de recul. Dans la confusion, il s’apprêtait à tirer sur le retraité qui était en train de maîtriser Jared Loughner….C’est l’ennui quand tout le monde est armé et qu’une fusillade éclate dans un lieu public. Comment reconnaître les bad guys ?  Côté bad guy, Jared Loughner aurait tourné une vidéo, la nuit avant la tuerie, où il se montre en string (rouge !) avec son arme en gros plan.
Certains “psy” de café du commerce vont encore dire que les armes sont la réponse d’une société inquiète de son impuissance…

De « Le Monde » du 16 janvier 2011

1)      La fusillade de Tucson, dans l’Arizona, a eu lieu le 8 janvier 2011 à l’extérieur du supermarché Safeway à Casas Adobes, dans la banlieue de la ville, lorsqu’un homme a ouvert le feu lors d’une rencontre entre une parlementaire démocrate américaine, Gabrielle Giffords, et ses administrés, tuant 6 personne et en blessant 14, dont Gabrielle Giffords.

Leave a Reply




XHTML::
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>