NATURE ET CULTURE SUR LES SENTIERS DES BRIGANDS AU COEUR DU PARC NATIONAL DU POLLINO

Posté le 3 juillet, 2012 dans environnement

L’association « I ragazzi di San Lorenzo Bellizzi », en collaboration avec l’association « I briganti del 4×4″, avec le groupe des secouristes “Aquile del Pollino” de Frascinetto et San Lorenzo Bellizzi, avec les communes de San Lorenzo Bellizzi, Cerchiara di Calabria, Alessandria del Carretto, Terranova del Pollino et Morano Calabro, et avec le parrainage du Parc National du Pollino, propose de célébrer les 151 ans de l’Unification de l’Italie, en reparcourant – du 15 au 19 août 2012 – les sentiers arpentés par les brigands de 1860 à 1865, au coeur du massif du Pollino, aujourd’hui Parc National. L’association n’entend mettre en discussion ni l’unité ni l’existence de l’Etat national, elle souhaite plutôt engager une réflexion quant à la façon dont ce type d’unification a été réalisée et quant aux conséquences entraînées, jadis et encore aujourd’hui, sur l’économie et sur la société du sud du pays.
Les noms des brigands sont restés dans de nombreuses mémoires tandis que rares sont ceux qui se souviennent du nom de ceux qui les ont combattus. Des romanciers et des poètes, des peintres et des « cantastorie », des réalisateurs de cinéma ou de télévision en donnent une image différente de celle qui est inscrite dans les registres de la justice et de la police ou dans la presse. La trace des brigands demeure au milieu des bois, des forêts, des vallées et des sentiers de montagne, des grottes, des cavernes, des gués et des cols. Leur pérennité est assurée par les paysans dont l’imaginaire foisonne de mythes et de légendes sans lesquels leur souvenir ne serait pas arrivé jusqu’à nous, ils connaissent intimement les lieux où ils agissent car ils y sont nés et pour bien comprendre leur origine, il nous faut connaître l’histoire de l’endroit, son économie, ses traditions et ses coutumes. Le phénomène du brigandage n’a pas existé seulement en Calabre et en Basilicate, il concerne aussi les Pouilles, la Sicile, les Abruzzes, la Molise, le Latium, la Vénétie, la Ligurie, le Piémont, la Toscane, l’Emilie-Romagne et, du XVI° au XVIII°siècle, on le rencontre en Espagne, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en France et en Russie.
Les paysans sont expulsés des terres domaniales, usurpées en partie par les barons, en partie par les anciens fermiers devenus gentilshommes vivant dans l’entourage de la cour baronnale, jouissant de sa protection et de ses faveurs. Libérés de prestations qui les humiliaient et les offensaient, ils ont cependant perdu le droit de faire paître les bêtes, de semer, de glaner et de ramasser le bois. Des clôtures entourent les terres domnaniales, protègent la nouvelle propriété privée, elles signent la perte des usages civiques, dommage inestimable pour les masses populaires, pour les indigents et les journaliers. Le peu de terre qui échoit aux paysans change de propriétaire à cause de l’impossibilité concrète de la cultiver sans moyens et sans argent. La privatisation des domaines accélère l’appauvrissement, puis la prolétarisation, des grandes masses paysannes à qui le nouveau système semble bien plus oppressif que l’ancien.
Tel fut l’océan sans fin où nagea le brigandage méridional dans les années qui suivirent l’expédition des Mille, comme il l’avait fait lors de l’éphémère domination française.

Le rendez-vous est fixé l’aprés-midi du 15 août 2012, à 15h30, à San Lorenzo Bellizzi, piazza Aldo Moro au quartier Sgrotto, d’où les participants seront acheminés en car jusqu’à Alessandria del Carretto pour se rendre ensuite au refuge Piano Pichino où ils passeront la nuit sous la tente. Dîner libre. Le 16 août, aprés le petit déjeuner à 6 h., le groupe, sous la conduite d’ Antonio La Rocca, se dirigera à pied à 7 h., en passant par Lagoforano, le Timpone Tacca Peppino, le Timpone Rotondella et la Serra Scorzillo (pique-nique) vers la première halte prévue à la Falconara-S.Anna (durée 6 heures, haltes le long du parcours, arrivée dans l’aprés-midi). Suivra une première conférence-débat. Dîner, musique et nuit sous la tente. Le 17 août, aprés le petit déjeûner à 6h, le groupe poursuivra, à 7h, par Piano Giumenta, Piano Cardone vers le Casino Toscano (pique-nique) (durée 6 heures, haltes le long du parcours, arrivée dans l’aprés-midi). A l’arrivée, deuxième conférence-débat. Dîner, musique, nuit sous la tente. Le 18 août, aprés le petit déjeuner à 6h, départ à 7h pour la dernière étape, à travers le col de la Grande Porta et de Gaudolino (pique-nique), vers le couvent du Colloreto et Mazzacanino en direction de Morano Calabro (durée 6 heures, haltes le long du parcours, arrivée dans l’aprés-midi) d’où les participants seront acheminés en car jusqu’à Cerchiara di Calabria. Le soir, déplacement en car jusqu’à San Lorenze Bellizzi: dîner, musique, nuit sous la tente. Le dimanche 19 août, journée entière à San Lorenzo Bellizzi, excursion dans les Gorges du Raganello et, en conclusion, une dernière conférence-débat qui traitera des « Analogies et différences du rapport entre le sud de l’Italie et l’Etat national, aujourd’hui et il y a 151 ans ».
L’association organisatrice demande à chaque inscrit une participation de 150€ qui comprend les frais de guide sur les sentiers du Parc, trois petits déjeuners, trois pique-nique, trois dîners, les déplacements en car, l’organisation des campements, le transport des vivres, des tentes, des instruments et des personnes dans l’impossibilité de participer à la marche, la préparation des repas, la musique, les animations et l’excursion dans les Gorges du Raganello. La date limite pour les inscriptions est le 7 août 2012: chaque participant devra être équipé d’une tenue normale de trekking et du nécessaire pour passer la nuit. Ceux qui n’ont pas de tente pourront utiliser les tentes montées par l’association.
Seront acceptées et confirmées les 100 premières inscriptions qui devront parvenir par mail à l’Association “I ragazzi di San Lorenzo Bellizzi” iragazzidisanlorenzobellizzi@gmail.com impérativement avant le 7 août 2012, accompagnées du bordereau d’un virement bancaire de 50€, pour acompte, sur le compte de l’association (code IBAN IT16 J076 0116 2000 0000 5054 950 -“I ragazzi di San Lorenzo Bellizzi”, Via Adua, 51 – 87070 SAN LORENZO BELLIZZI ) , sous l’intitulé: Participation à « Nature et Culture. Trois jours sur les sentiers des brigands au coeur du Parc National du Pollino ».
L’initiative sera signalée sur le site de l’association www.iragazzidisanlorenzobellizzi.org et sur Facebook.
Pour information, s’adresser à G.Rossi (0033 06 83 75 06 53)

San Lorenzo Bellizzi, 2 juillet 2012
le president de l’association “I ragazzi di San Lorenzo Bellizzi”
Giustiniano ROSSI

Leave a Reply




XHTML::
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>