Archive for janvier, 2014

[Italie - Sicile] Lutte NO MUOS

Posté le 24 janvier, 2014 dans Résistance

Le MUOS (Mobile User Objective System) est un projet de la Marine de l’armée des USA, visant à assurer les télécommunications entre les unités mobiles légères (par exemple, soldats sur le terrain ou drones). Le système sera composé de 5 satellites et de 4 terminaux terrestres, qui accueilleront chacun 3 antennes paraboliques géantes. Il est considéré par la Navy comme une de ses armes les plus puissantes du XXIème siècle.

Appel à une journée (inter-)nationale de mobilisation et de lutte par la coordination des comités No TAV

Posté le 24 janvier, 2014 dans Résistance

Samedi 22 février – Journée Nationale de Lutte

LA COORDINATION DE COMITÉ NO TAV

réunie le Mercredi 8 Janvier 2014 à Villar Focchiardo

a évalué attentivement la situation juridique gravissime créée suite aux dernières arrestations de Chiara, Claudio, Mattia et Niccolò, pour lesquels s’est construit un château de chefs d’accusation étudié justement pour intimider toutes les sacro-saintes luttes qui, aussi grâce au mouvement NoTav, sont en train de grandir dans tout le pays.

Parti de la gauche européenne : Vers un projet de refondation pour l’Europe?

Posté le 9 janvier, 2014 dans Non classé

Le Parti de la gauche européenne (PGE) a tenu son IVe congrès du 13 au 15 décembre à Madrid en présence de plus de 300 délégué-e-s (26 partis membres et 7 observateurs) et une centaine d’invité-e-s (parmi lesquels la délégation d’Ensemble !).

D’une certaine manière, ce congrès a été celui de la consolidation et de la maturation du PGE. En effet, celui-ci a renforcé sa cohésion et passe progressivement d’une confédération de partis nationaux à un
véritable parti européen, et ce malgré certaines réticences de formations nordiques et de l’est du continent historiquement hostiles à la construction européenne.

Les questions économiques, la lutte contre les politiques d’austérité imposées par la Troïka et la régression démocratique ont été au cœur des débats. Le PGE s’est fixé comme objectif d’occuper un rôle plus important dans la lutte politique et de construire un front politique et social européen capable de peser davantage sur les orientations :