Archive for the ‘Histoire’ Category

LA COMMUNE DE PARIS

Posté le 16 mars, 2011 dans Histoire

De Dien Bien Phu à aujourd’hui

Posté le 14 mars, 2011 dans Guerres, Histoire, Pour ne pas oublier, Résistance

Il y a 57 ans, le 13 mars 1954, les forces du Vietminh conduites par le général Vo Nguyen Giap, qui l’avait fondé en 1938 et libéré Hanoi, occupé par les Japonais, en 1945,  attaquaient la base militaire de Dien Bien Phu, un village du Vietnam dont le nom allait devenir le symbole de la guerre de libération du peuple vietnamien, tenue par des parachutistes français et par des troupes de la Légion Etrangère.

Piero Gobetti

Posté le 23 février, 2011 dans Histoire

Dimanche 20 février, un petit groupe de camarades de la toute jeune section parisienne de l’A.N.P.I. « Carlo e Nello Rosselli » s’est rendu à la 94ème division du cimetière du  Père Lachaise pour y déposer un bouquet de fleurs sur la tombe de Piero Gobetti, mort à Neuilly-sur-Seine le 15 février 1926 des suites des agressions dont il fit l’objet de la part des bandes fascistes de Turin et en particulier de celle dont il avait été victime le 5 septembre 1924, quelques mois après le meurtre de Matteotti.

Un 17 octobre d’il y a 49 ans à Paris

Posté le 17 octobre, 2010 dans Fenêtre sur la France, Guerres, Histoire, Immigration - Intégration, Massacres et attentats, Pour ne pas oublier, Répression

Dimanche 17 octobre 2010 à 17 heures sur le pont Saint-Michel, là où de nombreuses victimes furent jetées à la Seine il y a 49 ans, les associations, les partis et les mouvements

50 ANS DE NEOCOLONIALISME FRANCAIS EN AFRIQUE, ÇA SUFFIT !

Posté le 10 juillet, 2010 dans Histoire

10 JUILLET 2010 : GRANDE MARCHE POUR UNE VRAIE INDEPENDANCE DE L’AFRIQUE

Après quatre siècles d’esclavage d’une violence sans précédent dans l’histoire, suivis de trois quarts

de siècle de colonisation, les Africains pensaient avoir enfin retrouvé le chemin de la liberté et de la

souveraineté au lendemain de la proclamation officielle de leur indépendance. Ce fut un leurre car

c’était sans compter avec la Cellule africaine de l’Elysée, les différents exécutifs français, les

industriels et hommes d’affaire français qui n’ont jamais accepté cette liberté des Africains.