Archive for the ‘Non classé’ Category

Parti de la gauche européenne : Vers un projet de refondation pour l’Europe?

Posté le 9 janvier, 2014 dans Non classé

Le Parti de la gauche européenne (PGE) a tenu son IVe congrès du 13 au 15 décembre à Madrid en présence de plus de 300 délégué-e-s (26 partis membres et 7 observateurs) et une centaine d’invité-e-s (parmi lesquels la délégation d’Ensemble !).

D’une certaine manière, ce congrès a été celui de la consolidation et de la maturation du PGE. En effet, celui-ci a renforcé sa cohésion et passe progressivement d’une confédération de partis nationaux à un
véritable parti européen, et ce malgré certaines réticences de formations nordiques et de l’est du continent historiquement hostiles à la construction européenne.

Les questions économiques, la lutte contre les politiques d’austérité imposées par la Troïka et la régression démocratique ont été au cœur des débats. Le PGE s’est fixé comme objectif d’occuper un rôle plus important dans la lutte politique et de construire un front politique et social européen capable de peser davantage sur les orientations :

La France intervient au Mali et réaffirme son rôle de gendarme en Afrique

Posté le 17 janvier, 2013 dans Non classé

Communiqué, le 14 janvier 2013

C’est finalement le 10 janvier 2013 que la France est entrée en guerre au Mali. La communication du gouvernement français, reprise sans questionnement par les principaux médias, tend aujourd’hui à légitimer par tous les moyens et tous les arguments cette nouvelle intervention militaire française sur le sol africain et son rôle de « gendarme de l’Afrique« . Pour Survie, association qui dénonce depuis longtemps l’ingérence et la domination de la France envers ses anciennes colonies africaines, il est important de rappeler quelques éléments de contexte et d’analyse critique sur cette intervention française, sans minimiser l’ampleur de la crise que connait le Mali.

Contrôles au faciès : plainte collective contre l’État

Posté le 13 avril, 2012 dans Non classé

Nadir et Armel, Bocar, Karim et Antony… Quinze étudiants, salariés, chômeurs ou encore lycéens et artistes de Villeurbanne, Lille ou Saint-Ouen disant avoir subi en France des contrôles de police abusifs car fondés sur des critères racistes ont attaqué l’Etat au civil pour demander réparation et susciter un débat.

La propension présumée de la police française à opérer des « contrôle au faciès » a déjà été dénoncée à de nombreuses reprises par des organisations nationales et internationales, comme l’organisation non gouvernementale américaine Human Rights Watch en janvier dernier.

SOLIDARITÉ AVEC LA LUTTE EN VAL DE SUSA. Contre la logique de la grande vitesse

Posté le 3 mars, 2012 dans Non classé, Répression

En Italie, depuis plus de 20 ans, un mouvement s’oppose à la construction d’une nouvelle ligne de train à grande vitesse (TAV) Turin-Lyon qui devrait passer, en détruisant le territoire, par la Val Susa, une région montagneuse à côté de Turin. La bataille NO TAV est une lutte contre la volonté d’imposer des grandes œuvres. Mais c’est aussi une bataille contre la dévastation du territoire sans aucune considération de la population local ou pas. C’est s’opposer à une œuvre millionnaire franco-italienne qui n’a comme objectif que de transporter des marchandises et d’ouvrir de nouveaux marchés en suivant les directions européennes. Le mois dernier, il y a eu une imposante rafle politico-judiciaire contre ce mouvement, avec plus de 30 arrestations pour essayer d’affaiblir la résistance et la diviser entre « bons » et « mauvais » manifestants. La réponse à cette tentative a été une manif’ de 70.000 personnes qui ont voulu exprimer leur solidarité avec les arrêtés et ainsi affirmer leur volonté de continuer la lutte.

Notre appel

Posté le 14 février, 2012 dans Non classé

Nous, qui sommes des enfants héritiers de l’immigration, demandons : Combien de fois faudra-t-il le crier ? Combien de fois faudra-t-il le répéter ? Nous sommes Français !

Nous sommes Français au même titre que n’importe quel Français, et c’est la République et ses lois qui l’affirment. Un français en vaut un autre, et ce n’est pas le nombre de générations nées sur le sol national qui y change quoi que ce soit. Nous ne pouvons plus supporter que certains représentants de cette République nous attaquent, nous réduisent, nous humilient, nous montrent du doigt… Nous sommes blancs, bronzés, noirs ou bridés, nous avons mille visages, mille personnalités, mille histoires, comme tous les autres Français.