PARIS – TROCADERO – PARVIS DES DROITS DE L’HOMME -

Samedi 5 décembre 2009 – 14h00 -  Sit-in.

Une manifestation internationale pour demander les démissions de Silvio Berlusconi.

Un premier pas vers une classe politique plus digne. Les citoyens, au delà des appartenances politiques, descendent dans la rue pour demander les démissions de Silvio Berlusconi. Ce qui se passera si Berlusconi démissionne ne nous intéresse pas et nous pensons que le prétendu “fair play” de certains courants de l’opposition constitue une non-assistance à notre démocratie, dont ils devront éventuellement répondre devant les électeurs. Ce que nous savons c’est que le cas Berlusconi constitue une grave anomalie parmi les démocraties occidentales – confirmée ces jours-ci par la presse étrangère qui nous définit comme une « dictature » – anomalie qui n’a pas lieu d’exister, et n’aurait même jamais dû se produire. Berlusconi est tellement conscient de sa situation qu’il travaille constamment à modifier les lois et la Constitution à son avantage (comme dans le cas de l’ex-loi Alfano) et s’apprête à prendre de nouvelles mesures autoritaires comme le présagent ses récentes déclarations à Benevento. Nous ne pouvons plus rester inertes face aux initiatives d’un homme qui tient le pays en otage depuis plus de 15 ans et qui, avec sa conception propriétaire de l’Etat, est hostile à toute forme de libre expression comme en témoignent les attaques sauvages faites à la presse indépendante, à la satire, et au réseau internet ces derniers mois. Nous ne pouvons plus rester inertes face à l’absence de préjugés d’un homme que les lourdes ombres de son passé rendent suspect d’être lié à la terrible mafia, d’avoir des rapports avec des mafieux du calibre de Vittorio Mangano ou des condamnés pour concours externe en association mafieuse comme Marcello Dell’Utri.

Il doit démissionner et se défendre, comme n’importe quel citoyen, devant le Tribunal de la République contre les accusations qui lui sont portées.

Print Friendly